Gynécomastie

La gynécomastie est le développement excessif des glandes mammaires chez l'homme. Elle peut être congénitale ou due à une maladie, à une tumeur ou à la prise de certains médicaments.

Gynécomastie

Title:

Description:

Gynécomastie à Bordeaux

La gynécomastie est bien plus fréquente qu’on peut le penser puisqu’elle touche plus de la moitié des hommes. Cette pathologie peut tout à fait être corrigée, qu’elle soit idiopathique (c’est-à-dire sans cause trouvée) ou consécutive à une production anormale d’hormones liée à un traitement médicamenteux ou non.

La gynécomastie peut toucher un seul ou les 2 côtés. Elle apparaît en général à la puberté et peut se majorer avec le temps.


Durée d’intervention
de 30min à 1h30
Anesthésie
locale ou générale
Gêne sociale
de 2 jours à 2 semaines
Fourchette de prix
de 1500 à 4000 €
Gynécomastie à Bordeaux

La gynécomastie est bien plus fréquente qu’on peut le penser puisqu’elle touche plus de la moitié des hommes. Cette pathologie peut tout à fait être corrigée, qu’elle soit idiopathique (c’est-à-dire sans cause trouvée) ou consécutive à une production anormale d’hormones liée à un traitement médicamenteux ou non.

La gynécomastie peut toucher un seul ou les 2 côtés. Elle apparaît en général à la puberté et peut se majorer avec le temps.


Durée d’intervention
de 30min à 1h30
Anesthésie
locale ou générale
Gêne sociale
de 2 jours à 2 semaines
Fourchette de prix
de 1500 à 4000 €

Pourquoi avoir recours à une gynécomastie ?

Une gynécomastie peut être invalidante dans la vie quotidienne. Le traitement de la gynécomastie a pour but de rétablir au mieux une physionomie normale et harmonieuse du buste d’un homme :

  • En réduisant le volume mammaire, soit par lipoaspiration ou liposuccion dans les formes graisseuses, soit par exérèse chirurgicale pour les formes glandulaires, soit les deux dans les cas mixtes d’adipo-gynécomastie.
  • En diminuant l’excédent cutané. En effet, dans la plupart des cas, la diminution du volume glandulaire permet une rétraction cutanée spontanée. Cependant dans certains cas, l’excès trop important, doit être réduit par un lifting cutané, au prix de certaines cicatrices, qui sont fonction de l’ampleur de l’excès cutané.

Il y a différents types de gynécomastie : un bilan par mammographie est donc nécessaire avant l’intervention et permet d’en définir le type :

  • Adipomastie pure (sein composé essentiellement de graisse) : pas de prise en charge possible.
  • Liposuccion sous anesthésie générale courte, en ambulatoire.
  • Coolsculpting (excellente indication) : traitement qui permet de traiter cette stéatomérie de façon médicale et atraumatique, au cabinet.
  • Gynécomastie glandulaire : prise en charge possible par la sécurité sociale, le traitement est chirurgical.

Les cicatrices suite à une gynécomastie

Les cicatrices dépendent de l’excès cutané :

  • S’il n’y a pas d’excès cutané, les cicatrices seront très discrètes et correspondent au passage de la canule de lipoaspiration pour aspirer la graisse. S’il y a de la glande, celle-ci sera enlevée par une cicatrice se trouvant à la partie inférieure de l’aréole.
  • Si l’excès cutané est modéré, une cicatrice tout autour de l’aréole (type round block) pourra suffire à redrapper la peau.
  • En cas d’excès cutané important, un chirurgie de type lifting sera à réaliser.

Cette chirurgie dépend de la capacité de la peau à se rétracter. Cette rétraction est variable d’un individu à l’autre. C’est la raison pour laquelle il peut souvent être nécessaire d’avoir recours à une 2ème intervention pour des retouches.


Les étapes d’une gynécomastie réussie

Avant l’intervention

  • Un bilan médical chez un endocrinologue avec des analyses hormonales et radiologiques seront à réaliser. En effet, certaines causes de gynécomastie (déséquilibre hormonal) pourront être traitées par traitement médicamenteux seuls. Il est également important de chercher une cause médicale (cancer des testicules par exemple) à cette gynécomastie surtout si elle est unilatérale ou d’apparition récente. Dans la plupart des cas, on ne retrouve pas de cause et le traitement est alors chirurgical.

Le déroulement de la gynécomastie

  • La réduction de la poitrine chez l’homme concerne soit la graisse, soit la glande, soit les deux.
  • La durée de l’opération pour une correction de gynécomastie varie de 20 minutes dans le cas d’une simple liposuccion (adipomasties ou gynécomasties graisseuses pures) à une ou deux heures d’intervention pour les gynécomasties où le retrait de la glande mammaire doit être associée (gynécomasties glandulaires ou mixtes).
  • L’intervention se déroule sous anesthésie générale, la plupart du temps en ambulatoire.

Après l’opération

  • Un bandage est disposé tout autour de la poitrine en fin d’opération pour diminuer l’apparition des œdèmes.
  • Un vêtement de contention de type boléro devra être porté pendant 6 semaines.
  • Les douches sont autorisées dès le lendemain de l’intervention mais les bains sont à proscrire pour un mois.
  • La cicatrice devra être protégée du soleil pendant au moins 1 an.
  • La reprise des activités quotidiennes sera fonction de l’intervention réalisée (de quelques jours pour une lipoaspiration simple à 2 semaines). Le sport sera repris à compter de 2 mois après l’intervention.
  • Le résultat définitif sera jugé à 6 mois.
  • Il n’est pas rare de devoir effectuer des retouches pour ce type de chirurgie.

Avant
Après




Vous découvrir à nouveau






Vous découvrir à nouveau





+33 (0) 5 35 54 97 27

163 Boulevard George V, 33000 Bordeaux

Prendre RDV avec le Dr Drossard

Prendre RDV avec le Dr Fleury


+33 (0) 5 35 54 97 27

163 Boulevard George V, 33400 Bordeaux

Prendre RDV avec le Dr Drossard

Prendre RDV avec le Dr Fleury



© Copyright 2020 Clinique George V par agence Le Chirurgien Digital – tous droits réservés.




© Copyright 2020 Clinique George V par agence Le Chirurgien Digital – tous droits réservés.